mashav-logo

Israel n’est pas uniquement le foyer refuge du peuple juif. Le sionisme est également indissociablement un projet de partage spirituel et scientifique.

Le temps de la liberté, le temps des épreuves

Dès l’indépendance, confrontés au manque de ressources naturelles, et à un partage inégal des terres (le désert du Neguev constitue une grande partie du territorie alloué à Israel), les dirigeants israéliens ont décidé de faire du développement scientifique et technologique un des fondements de la reconstruction du pays après la guerre et les souffrances que les Juifs venaient de subir.

Pour David Ben Gourion,

« les principes d’aide mutuelle et d’équité devraient être le socle de toutes les relations internationales entre les peuples et doivent être la base de la solidarité entre tous les êtres humains, solidarité fraternelle dans tous les aspects de la vie, notamment sociale, scientifique, économique. »

La création de MASHAV

Au moment où les pays africains commencent à acquérir leur indépendance, il est clair que le modèle israélien de développement social, agricole, scientifique et humain peut aider les jeunes nations africaines à faire face aux défis posés par les problèmes de la santé, de l’éducation, de la malnutrition. À peine libérés du joug colonial, ces pays font face à l’impératif d’améliorer la qualité de vie des habitants de façon autonome et indépendante, à l’image du développement israélien. C’est à la suite de visites en Afrique de Golda Meir en 1958 que le Centre de Coopération Internationale (abrévié en hébreu en MASHAV) est créé.


Des chiffres et des faits

En 5 ans d’entraide, plus de 1250 techniciens étaient déjà venus en Israel suivre des formations dans les domaine de l’agriculture, de la santé publique… En parallèle, des ingénieurs israéliens formaient près de 400 participants aux techniques d’irrigation, de médecine… En 1994, ce sont plus de 6700 hommes et femmes qui bénéficient de la coopération israélienne.

Depuis 1958, le programme MASHAV a concerné plus de 137 pays (dont 45% en Afrique, également en Asie, en Amérique latine, dans les riverains de la Méditerranée), ce qui fait un total de plus de 50 000 ingénieurs, médecins, infirmiers, nutrionistes, enseignants, agriculteurs, comptables, techniciens et experts formés en Israel, et plus de 200 000 formés dans le monde, avec plus de 11 000 expertises offertes aux pays en développement depuis 1958.

Les domaines concernés:

– l’éduction,

– l’agriculture,

– la recherche agronomique,

– l’éducation à la coopération,

– le management environnemental,

– la lutte contre la désertification et la déforestation,

– le développement rural et régional,

– la protection de la nature,

– l’informatisation,

– le développement durable,

– l’expertise hydrologique et l’irrigation,

– la purification de l’eau,

– la santé publique,

– la protection des enfants,

– les programmes médicaux,

– l’ingénieurie scientifique et technologique,

– des ateliers de soutien aux femmes,

– la promotion de la paix,…

Les deux axes fondamentaux de l’aide israélienne sont d’un côté la promotion des valeurs de liberté, incontournables dans la formation d’une société civile autonome et de l’autre la lutte contre la pauvreté, la malnutrition, la formation médicale (pédiatrie, épidémiologie, personnels de santé…) Israel est aussi un des pays pionniers en matière de médicaments génériques.

mashav

Diplomatie et coopération

Cet article n’a pas vocation de faire la promotion de la coopération internationale israélienne ni de critiquer le pays d’empressement des pétromonarchies (ou des pays arabes) à fournir de l’aide non conditionnée (allégeance politique ou religieuse) aux pays en développement.

Il s’agit tout simplement de présenter une réalité qui ne trouve aucun écho dans les médias. Pour un pays de moins de 7 millions d’habitants, le soutien à plus de 200 000 hommes et femmes dans les pays en développement n’est pas anodin. D’autant plus que l’aide inclut également l’Egypte, le Maroc, la Tunisie, la Jordanie et l’autorité palestinienne, ainsi que des pays qui s’opposent politiquement à Israel, qui bénéficient de la coopération israélienne…

Mashav et les Palestiniens : une aide non médiatisée.

Les programmes d’aide des Israéliens à destination des Arabes de Palestine sont diverses et concernent la coopération institutionnelle et non-institutionnelle.

L’objectif est double :

– améliorer les conditions de vie en faisant des Arabes les acteurs de leur vie sociale (et non les assistés de l’UNRWA)

– promouvoir une meilleure compréhension pour la paix par des rencontres et des contacts personnels.

Nous sommes donc bien loin des clichés transmis par les propagandistes islamofascistes.

Parmi les multiples programmes d’aide en Judée-Samarie, citons de façon non exhaustive :

– les programmes de formation des professionnels de santé à l’Hôpital Hadassah en coopération avec le Ministères de la santé palestinien.

– la coopération israélo-palestinienne pour la réhabilitation des enfants handicapés, en collaboration avec le BASR.

– l’établissement et le soutien à la gestion d’entreprises (apprentissage des bases du commerce, de la compatibilité et des règles du commerce international)

– les programmes d’amélioration de la condition des femmes avec pour but de diminuer leur dépendance dans une société patriarcale et oppressive, permettant de renforcer leur indépendance (revenus supplémentaires, éducation des enfants,…). Les femmes sont un élément moteur de la formation d’une société civile et les rencontres offrent le moyen de changer les attitudes et la perception de l’autre, préparant une coexistence dans la paix.

– les programmes pour de gestion agricole : apprentissage des normes coopératives internationales et des compétences en administration commerciale, soutien israélien au développement de maisons écologiques, à l’agriculture biologique, création d’un parc agricole à Jéricho…

Godfrey NZAMUJO du Centre Songhaï-Bénin. Créé en 1980 avec le soutien de MASHAV.
Godfrey NZAMUJO du Centre Songhaï-Bénin. Créé en 1980 avec le soutien de MASHAV.

Une réflexion sur “MASHAV: Centre International de Coopération-Israel

  1. Extrêmement interessant !

    Le MASHAV agit de part le Monde avec efficacité , discernement et discrétion .

    Bravo!

    Félicitations pour ce blog , JS .S avait raison😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s