La barrière de sécurité et la Cour Internationale de Justice

En quoi l’avis de la Cour Internationale de Justice

s’est-il avéré contraire aux droits de l’homme ?

À l’occasion de la consultation par les antisionistes, les pays arabes et ennemis d’Israel, de la CIJ concernant la clôture de sécurité, la CIJ a adopté quatre règles d’interprétation de l’autodéfense.

  1. Il n’y a aucun droit à l’autodéfense dès lors que les terroristes n’agissent pas au nom d’un État.

  2. Il n’y a pas droit à l’autodéfense contre des terroristes opérant à partir d’un territoire dont le statut n’est pas défini, donc sans franchissement de frontières établies.

  3. L’action militaire d’autodéfense ne peut avoir lieu que si les attaques teroristes sont équivalentes à une attaque réalisée par des forces armées régulières.

  4. L’autodéfense n’inclut pas les actes non violents.


14/01/07. Les "activistes" du Hamas contrôle le quartier général de la sécurité du Fath à Gazza.
14/01/07. Les "activistes" du Hamas contrôlent le quartier général de la sécurité du Fatah à Gaza.

Lire la Suite

Sionisme et ONU

L’ONU et le sionisme

Une mésentente concertée.

Durban I et la haine antijuive, Durban II à Genève avec le fasciste Ahmadinejad à la tribune, l’interdiction de la critique de la religion musulmane,… Nos médias feignent de découvrir que c’est loin d’être une nouveauté dans les coulisses de l’ONU, et nos dirigeants s’ingénient à faire croire qu’il s’agirait d’un cas isolé, bref que le bateau n’est pas déjà en train de couler…

Ce n’est pas un hasard non plus si les mêmes pays qui veulent interdire la critique des politiques racistes à l’oeuvre dans les pays musulmans sont ceux qui font sans cesse obstacle à la reconnaissance de la judéophobie musulmane. Logique d’intimidation, logique de confrontation.

Et tout cela finit par des formules creuses, des pourcentages truqués, et des déclarations lénifiantes…


Une illégalité factice et une inégalité de fait.

On entend souvent parler d’une prétendue illégalité de l’Etat d’Israel. Entendez par là la mise au ban concertée d’un pays tout aussi légitime qu’un autre. Lire la Suite