Antisémitisme et antisionisme du web.

antisémitisme et antisionisme du web

Bien souvent, j’entends dire que les Juifs exagèrent la haine à leur encontre… Et la multiplicté des sites internet antijuifs qui présentent les juifs/sionistes comme des êtres hostiles et néfastes ne parvient pas à  les convaincre de la réalité de la judéophobie.

Pire encore, qu’ils ne soient même pas en mesure de déconstruire pareilles inepties est significatif de leur réceptivité aux idéologies totalitaires.

Il reste à faire le choix de l’information et de la réinformation.

A cet égard, je vous invite à découvrir un site : antisémitisme et antisionisme du web.

Il prend le parti de faire la lumière sur les nombreux dévoiements du web qui diffusent et alimentent la haine contre Israel ou le peuple juif. Et il permet de rappeler, par des exemples concrets, que antisionisme et antisémitisme ne sont que deux facettes de la même haine.

Réfugiés arabes, réfugiés juifs (2)

Réfugiés arabes, réfugiés juifs. (suite)

Y a-t-il un droit des « réfugiés » palestiniens ?

Les Palestiniens considèrent que tout accord de paix définitif avec Israel doit inclure le « droit » des réfugiés, et de leurs descendants, à revenir un Israel. Revendication infondée qui tente d’accréditer l’idée d’une expulsion et d’une exclusive légitimité arabe.

Lors des négociations de Taba en 2001, Abu Mazen fit preuve d’une grande magnanimité : il proposa un retour graduel des réfugiés, jusqu’à ce que les Juifs deviennent minoritaires dans leur propre pays.

Ainsi, ce qui ferait force de loi, ce serait l’éradication du caractère juif de l’Etat d’Israel, et non le droit des « réfugiés ».

Comment en est-on arrivé à cette revendication insloente et cynique, qui passe pour bien des gens comme une décision juste et nécessaire ?

Lire la Suite

Aux origines de l’antisionisme IV- L’antisionisme: une idéologie xénophobe et schizophrène

Aux origines de l’antisionisme IV

Nous arrivons à la conclusion de notre série d’articles sur les origines de l’antisionisme. Dans ce dernier article, il est question de la façon dont le discours antijuif s’est approprié une rhétorique légaliste, ajoutant une nouvelle dimension à l’antisémitisme culturel (la haine des Juifs comme religion et culture): la judéophobie politique (les Juifs en tant que peuple indépendant).

L’antisionisme, une idéologie xénophobe et schizophrène.

Lire la Suite