Cet article vient en complément de la série portant sur les origines de l’antisionisme., et en particulier la judéophobie musulmane (lire ici)

Apologie du meurtre des Juifs, haine ethnique et religieuse, mensonges, grossières approximations historiques, calomnies, théologisation de l’histoire, négationnisme, appel au meurtre et au génocide, réécriture de l’histoire, contre-vérités et last but not least indistinction entre judaïsme et sionisme (bien loin  de la phraséologie antisioniste…), que les « antisionistes » voudrait nous vendre pour des rêveries humanitaires de quelques érudits modérés qui se revendiquent comme détenteur du message islamique (Qur’an, Hadith…)…

Si les Juifs quittent la Palestine pour nous, est-ce que nous commencerons à les aimer ? Bien sûr que non. Jamais nous les aimerons. Absolument jamais. Les Juifs sont des infidèles, pas parce que je le dis, pas parce qu’ils tuent des Musulmans, mais parce que Allah a dit: « Les juifs disent qu’Uzair est le fils d’Allah, et les Chrétiens disent que le Christ est le fils d’Allah. » Ce sont leurs propres mots. Ils imitent les dires des mécréants avant eux. Qu’Allah les combatte. A quel point ils sont dans l’erreur. C’est Allah qui dit qu’ils sont infidèles.

Votre croyance, concernant les Juifs, devrait être basée, en premier, sur le fait qu’ils sont infidèles, et en second qu’ils sont des ennemis. Ils ne sont pas des ennemis parce qu’ils occupent la Palestine. Ils auraient quand même été nos ennemis s’ils n’avaient rien occupé. Allah a dit: « Vous trouverez les hommes les plus forts pour être hostiles aux incroyants, qui sont les Juifs et les polythéistes. » En troisième lieu, il faut croire que les Juifs ne cesseront jamais de nous combattre et de nous tuer. Ils ne se battent pas pour la terre ou la sécurité, comme ils l’affirment, mais pour leur religion: « Ils ne cesseront de vous combattre jusqu’à ce qu’ils vous éloignent de la religio, s’ils y parviennent. » C’est exactement cela. Nous devons croire que notre combat contre les Juifs est éternel. Et il ne cessera pas avant l’ultime bataille, et c’est le quatrième point, nous devons croire que nous les combattrons, les vaincront et les annihileront tant qu’un seul Juif vivra sur terre. Ce n’est pas moi qui le dit, le Prophète a dit: « Le Jugement Dernier ne viendra tant que vous n’avez combattu et tué les Juifs. Les Juifs se  cacheront derrière les rochers et les arbres et les rochers et les arbers diront: O Musulman serviteur d’Allah, il y a un Juif qui se cache derrière moi, viens le tuer, à l’exception de l’arbre de Ghardaq qui est l’arbre des Juifs. » On m’a dit que de nos jours ils plantent beaucoup de ces arbres.

En ce qui vous concerne, vous les Juifs -que la malédiction d’Allah soit sur vous-, la malédiction d’ Allah sur vous, dont les ancêtres sont des singes et des porcs, vous avez instillé la haine dans nos coeurs, et nous l’avons léguée à nos enfants et à nos petit-enfants, vous ne survivrez pas tant qu’un seul d’entre nous demeure. O Juifs, que la malédiction d’Allah soit sur vous, O Allah, que ta colère, ta punition et tes tourments s’abattent sur eux, Allah, nous prions pour qu’ils soient transformés à nouveau et que les Musulmans se réjouissent à nouveau de les voir transformés en singes et en porcs. Vous êtes les porcs de la terre. Vous tuez les Musulmans avec ce sang froid de porc [qui coule dans vos veines] .

MEMRI (c)

J’adresse mon premier message aux agresseurs Juifs, ces arrogants pillards qui se comportent avec arrogance avec les serviteurs d’Allah dans le terre d’Allah.

Dans le passé, les Juifs ont répandu la corruption à deux reprises, et Allah les a puni ces deux fois en leur imposant comme maîtres des peuples qui les ont persécuté, humilié, qui leur ont fait courber la tête. C’est ce qu’ils ont fait dans l’histoire, et il est bien connu qu’Allah leur a imposé comme maître le roi de Babylone, Nabuchodonosor, qui les prit en captivité. Il a détruit leurs maisons, rasé leurs temples, brûlé leur Torah, et les a memmené en captivité pendant soixante-dix ans. Puis ils reprirent leurs méfaits, et Il leur imposa les Romains comme maîtres.

Les Juifs ont vécu pendant longtemps comme soumis dans nos pays, et aucun musulman n’a violé le contrat avec eux. Ils étaient libres [NDT!!!!] et comptaient parmi les plus riches peuples des nations. Jusqu’au moment où les Musulmans devinrent envieux. Les Juifs étaient proches des sultans, des rois, des dirigeants de l’époque. Malgré tout, ils nétaient pas fidèles au contrat. Lorsqu’ils furent bannis d’Europe, ils ne trouvèrent aucun coeur compatissant, aucun refuge pour se protéger, à l’exception de la Terre d’Islam. C’était l’Empire ottoman, l’Etat mamluk, les pays musulmans, qui les accueillirent à bras ouvert, leur donnant abri et protection, mais quand les Juifs commencèrent à acquérir de l’influence, ils leur tournèrent le dos, et nous sommes devenus leurs victimes. C’est une des spécificités de notre époque, la nation qui se voyait infligée l’humiliation, qui provoquait la colère d’Allah, ce peuple le plus avaricieux, nous en sommes les victimes. Ces lâches ont adopté vis-à-vis de nous une attitude audacieuse, ces humiliés se sont mis à agir vis-à-vis de nous avec dureté. Les frêles oiseaux, dans nos pays, sont devenus des aigles, et les moutons sont devenus des loups qui nous dévorent. Qu’est-ce qui est arrivé à notre nation ?

Mais Allah est dans l’attente, il ne relachera pas cette nation, il ne permettra plus à ce peuple de diffuser la corruption sur terre. Nous attendons que la vengeance d’Allah s’abbatte sur eux, et selon Sa volonté, ce sera de notre main.

Combattez-les! Allah les tourmentera par votre intermédiaire et, ils tomberont en disgrâce, il vous soutiendra contre eux et guérira le coeur des croyants et instillera la haine dans vos coeurs. C’est mon message pour les Juifs perfides, qui n’ont jamais adhéré à ce qui est juste ou bon dans les promesses, qui viole à chaque fois les promesses qui vous ont été faites.

Mon second message est à destination de l’Occident qui collabore avec le sionisme, et tout particulièrement à l’Amérique qui agit comme un dieu sur terre. Personne ne demande des comptes de ce que l’Amérique fait ou dit, parce que c’est un dieu dans ce monde. C’est l’Amérique qui supporte Israel, qu’il ait tort ou non. Nous disons à l’Occident, et en particulier à l’Amérique, qu’Allah ne vous laissera pas soutenir le mensonge, il ne vous laissera pas soutenir l’inéquité contre la justice. L’URSS s’est effondrée devant leurs yeux, l’URSS possédait un arsenal militaire incluant l’arme nucléraire, mais, malrgé cela, ils se sont effondrés. Selon la loi d’Allah, ils devraient s’effondrer à moins qu’ils ne se rassemblent et soutiennent ce qui est juste.

MEMRI (c)

Les Juifs sont un peuple damné qui encourt la colère divine. Ils sont la progéniture des serpents et des vipères, les meurtriers de notre prophète Muhammad, mort empoisonné par une femme juive. Nous devrions savoir que les Juifs sont les assassins des prophètes. Ils ont tué le prophète Yahya (Jean Baptiste), ils ont tué le prophète Zacharie. Ils ont massacré le vertueux prophète Jean Baptiste, ils ont présenté sa tête en cadeau à une prostituée juive. La haine que nous avons à leur encontre est entièrement fondée sur la religion, et non à cause de la terre sacrée et pure, bénie par Allah, pas à cause de Gaza… Pas seulement à cause de Gaza ou de alAqsa etc…  Nous les haïssons, en premier et avant tout, en raison de leur hostilité à Allah et parce qu’ils ont fait périr les prophètes. Permettez moi de préciser qu’il est de notre devoir religieux de les haïr.  Exactement.

Les gens sont généralement perplexes sur la question. Certains pensent que c’est une question territoriale ou nationale, ou que cela est lié à alAqsa, mais la question est bien plus large, c’est un problème de foi religieuse. Il est de notre devoir de les haïr parce que c’est un peuple de meurtriers et un peuple ennemi du bien et d’Allah.

Les Juifs sont derrière la Première Guerre Mondiale, derrière la Seconde Guerre Mondiale, et quand le commandement américain a dit que le Japon acceptait les termes de la reddition, les requins usuriers juifs ont dit à Rothschild l’Américain, ou plutôt Roosevelt l’Américain, d’envoyer la bombe sur Hiroshima et Nagasaki. Les Juifs sont derrière la révolution anglaise, les Juifs sont derrière la révolution française, ils sont derrière la guerre de sécession entre1816 et 1866 (!!. Ils sont derrière le coup d’Etat français de 1815. Les Juifs sont derrière la guerre entre la Prusse et la France. Ils sont derrière l’essor du communisme. Karl Marx était un Juif. Les Juifs provoquèrent les guerre par le moyen du sexe. C’est la Juive Mathilde qui a poussé Johnsson à mener la guerre de 1967, comme nous l’a révélé Muhammad Hasanein Haykal. Les Juifs sont derrière toutes les ruines et toutes les destructions du monde.

PMW (c):

L’heure de la résurrection n’arrivera pas avant que les Musulmans ne combattent les Juifs, pas avant qu’ils ne les tuent, et les rochers et les arbres diront: « Oh, Musulman, serviteur d’Allah, un Juif se cache derrière moi, tue-le. » Et nous devons rappeler à  notre nation arabe et musulmane, à ses leaders et à son peuple, à ses savants et à ses étudiants, nous devons leur rappeler que la Palestine et la Mosquée AlAqsa  ne sera pas libérées par des sommets, par des résolutions internationales, mais ils seront libérées par les armes. Ils ne seront pas libérées par des négociations, mais par les armes. Parce que cette occupation ne connaît pas d’autre langue que celle de la force. O Allah, renforce l’islam et les Musulmans, et apporte la victoire aux fidèles jihadistes, en Palestine et partout ailleurs.

PMW (c)

Le chapitre intitulé Juifs ou Enfants d’Israel est remarquable. Il concerne les Juifs d’aujourd’hui, les Juifs de notre siècle. Le chapitre condamne les Juifs à être exterminés, avant même qu’un seul Juif ai existé sur Terre.  Le chapitre annonce la destruction du soit-disant Etat d’Israel avant même qu’il soit fondé.

(traductions de l’auteur-il peut y avoir quelques erreurs)

23 réflexions sur “A l’école de la haine: médias, islam et judéophobie..

  1. Bonjour Sacha,

    Excellent document, effarant document.
    Chapeau pour avoir eu l’estomac assez solide pour le traduire et le transcrire.

    Si vous voulez bien passer de la suspicion à la simple vigilance en ce qui concerne mes contributions ici, je vous dirais ceci :

    Il me semble que maintenant une alternative est devant vous :
    – soit vous gardez une publication brute (et je crois que souligner l’immodération de l’autre peut parfois être une justification de ses propres radicalités, car, en l’occurrence, c’est vous qui publiez cela) ;
    – soit vous exercez un travail critique sur ce document, notamment en le situant.

    Quand je parle de situation, je n’évoque pas seulement sa place en tant que document émis dans le concert musulman (on aurait pu dire que Mein kampf était l’oeuvre d’un marginal, et on aurait alors classé le sujet sans voir le danger), ni même l’inflexion que vous soulignez déjà de l’anti-sionisme à l’antisémitisme religieux, j’évoque aussi sa situation dans l’auditoire, ou pour parler plus clairement :

    j’évoque la question de la perméabilité des publics à de semblables discours.

    Mon impression est que ce passage d’une haine anti-sioniste disons politique, à une haine fondamentale et d’origine religieuse, n’est pas gagné pour son locuteur, au moins en France,

    mais que d’une certaine manière, l’impasse de cette haine anti-sioniste, non soluble dans les évènements (un délire ne se raisonne pas, ne se calme pas, il tombe écrivait Barthes en substance) pourrait, et doit probablement déjà, favoriser l’interprétation religieuse du conflit,

    les barbus s’appuyant sur le caractère insupportable de l’existence d’Israël chez de nombreuses personnes pour introduire les modalités de leur propre pouvoir sur ces consciences tourmentées.

    Que pensez-vous de tout cela ?

    Olyvier

  2. Sacha ,
    Ces vidéos sont sidérantes et le discours est d’un autre âge mais elles inondent la Toile , pénétrant les esprits les moins tourmentés de par leur omnipresence .

    L’incitation à la haine, que cultivent ces prêcheurs, s’est institutionnalisée devenant même une sous-culture avec son langage ,ses codes niant le droit à l’existence même du juif .

    Combien de décennies seront necessaires pour que le « délire  » ne s’estompe ?

    Un footballeur juif .

  3. Sacha, vous noterez que Joël ne souhaite pas que vous situiiez ce discours, puisqu’il est jugé omniprésent.

    Je crois pour ma part qu’il faut penser la place de ce discours, et d’un point de vue du locuteur, et d’un point de vue de l’auditoire.

    « tu ne craindras pas le mal« 

  4. La vidéo n°2 situe parfaitement ce discours .

    Le Sheik Al-Qaradhawi harangue les foules pendant son prêche du vendredi pendant prés de 10mn de violences verbales rares , et ceci en direct sur Al-Jazeera qui retransmet sur tout le Dar-al-Islam …

    Sacha , situez ce discours , je vous prie puisque votre lecteur refuse de le faire par lui-même, en rejetant l’omniprésence du fait .

  5. Joel, je ne la rejette, je dis qu’elle ne doit pas être tenue pour acquise,

    que la tenir pour acquise fait sens.

    Vous pouvez parfaitement, je pense que Sacha n’y verra pas d’objection, m’expliquer comment selon vous ce discours rencontre un large écho.

    Vous pouvez argumenter Joel (même sans insulter un contradicteur), et vous pouvez même être à la fois écouté, et respecté.

  6. <>

    Très simple !
    Je vous offre une Kippa que vous porterez 3 heures dans Paris .
    I heure dans votre fac .🙂

  7. Joel, j’habite à Oberkampf, je n’ai rien remarqué de spécial.
    Je vous invite à boire un verre en terrasse si ça vous dit (si vous ne me frappez pas direct… parce que je crois me souvenir que vous n’aimez pas beaucoup mes contradictions).
    Après on peut même monter à Belleville.

    Sacha n’a pas l’air pressé de problématiser son document… préférant l’effet de sidération qu’il produit ?

    1. Ne disposant pas du temps nécessaire pour une réponse approfondie (la famille compte avant tout…), je répondrais simplement en deux temps:
      1- C’est effectivement par manque de temps que je n’ai pas introduit les articles même succintement. Lors de la relecture, j’ai pensé que, finalement, il pouvait être tout autant intéressant de laisser le lecteur découvrir ce qu’il ne soupçonnerait peut-être pas, étant donné la désinformation constante de nos médias, et découvrir que des dangers publics comme Qaradawi sont qualifiés de érudits musulmans modérés.. Alors que nous promettent les radicaux si cette ordure est un modéré ?
      2- Sans doute, il importe de comprendre comment un tel message peut être diffusé. Il doit disposer de relais, et correspondre à des cadres de pensée pour qu’ils soient reconnus et acceptés comme valides. Comment ce pouvoir de subjugation -et de manipulation- des masses peut-il exister et de telles énormités être prises pour des vérités ?
      L’injustice subie par les Tibétains ou les Tamils n’a pas suscité chez eux d’idéologie génocidaire contre les Chinois ou les Singhalais… On ne peut pas chercher dans l’injustice, comme certains « anti-sionistes » le font, l’origine d’une judéophobie acharnée… D’autant plus que ces ulama ne font que projeter sur l’archétype « juif » que leurs propres misères…

      1. Je suis bien d’accord avec vous : on ne peut pas chercher dans l’injustice (…) une judéophobie acharnée ». Il importe de dire le mal. Néanmoins on se prive alors aussi d’outils de compréhension.

        Je suis pour ma part assez persuadé que la judéophobie est, pour une part, la projection sur une autre marginalité de son propre malaise. Je suis fasciné, et désarmé, face à cette capacité qu’ont ceux qui se sentent victimes d’une injustice, voire le sont réellement, à « projeter » leurs frustrations sur le Moyen-orient (je le dis assez mal car je suis fatigué également).
        Peut-être devrait-on aussi penser aux outils du marxisme pour analyser cela. N’oublions pas que, comme le nazisme, l’islamisme radical s’appuie sur les pauvres pour défendre des intérêts de riches (le bazar en Iran, les monarchies pétrolières). Ce que je vous écris-là est succint, mal formulé… Je compte, malgré tout, sur une lecture bienveillante et prospective de votre part.

        Bonne soirée à vous et aux vôtres.

    2. Ce n’est pas plutot Arras ?
      Et qui plus est , je ne partage pas votre goût pour les éphèbes .

      Mais j’aime et apprécie votre travail , Olivier .

  8. Joel :

    Non non c’est bien Oberkampf. Qu’est-ce qui vous fait dire Arras ?

    J’aime bien les hommes, c’est vrai, mais pas les éphèbes. Et on peut boire un coup avec un PD sans être contaminé vous savez. Ca ne s’attrape pas ce machin-là. (ne nous faites pas le coup du gars de banlieue qui « ne parle pas à ces gens-là »).

    Ceci dit je vois des gens en kippa qui m’ont l’air très bien dans leur peau, y compris à Belleville. Enfin tout ceci ne vole pas haut, ni votre argument, ni le mien. Je crois qu’il vaut mieux se poser la question de ce discours et de sa « prise » sur les esprits autrement que de manière anecdotique.

    Je ne pense pas une seconde que vous puissiez apprécier mon travail. Vous m’avez manifesté trop de mépris pour que je ne prenne pas cette remarque pour autre chose qu’une ironie méchante.

  9. Je n’ai pas l’intention, Olivier, de subir votre mépris une autre fois. J’apporte une contradiction réfléchie à vos propos .
    Ce faisant, loin d’anéantir votre parole, je la renforce en donnant la possibilité d’une ouverture, d’une controverse.
    Votre devoir est de me respecter, sans acquiescer forcément, mais sans mépris et autre roulement de mécanique .

  10. Oui, vous reprenez mon texte, et je me souviens de tout ce que vous m’avez dit pendant le débat que par citation vous rappelez. C’est pour cela que je parle du mépris dont vous m’avez trop gratifié pour que je l’oublie facilement,

    et

    « va te plaindre à C.elui qui m’a fait…« 

  11. Bon, Joël,
    je vous croirais d’autant mieux que vous me direz en off (vous avez mon email, ou Sacha peut vous la donner) ce que vous pensez d’un qualificatif dont vous avez usé à mon endroit et qui n’a pas facilité notre « dialogue ».

    Bonne soirée (et j’aime bien les footeux, comme en témoigne mon travail sur filsdabel et irakfisdabel).

    PS : c’est pas bien de dire à quelqu’un qu’il est un homo quand celui-ci ne cherche pas précisément à évoquer cela, mais ce n’est pas grave. Juste que ça ne se fait pas.

    1. Joel: Merci pour ce lien… Effectivement, il suffit d’écouter les « jeunes » des banlieues qui nous disent clairement que ce n’est plus qu’une question de temps avant la « confrontation » selon leur propre mot…

      1. Je pense que la participation de Joël à ce blog est plus conforme à ce que vous attendez d’éventuels lecteurs – commentateurs.

      2. Je n’attends rien d’autre des lecteurs éventuels qu’ils prennent le temps de lire les articles (souvent très long) que je publie et qu’il puisse ainsi se faire eux-mêmes leur propre avis sur les controverses que j’évoque ! Je ne prétends pas fournir un travail « scientifique », mais je m’efforce de ne jamais rien affirmer sans en avoir vérifié la plupart des sources. Il me semble qu’être sioniste, c’est-à-dire reconnaître aux Juifs le choix de ne pas être enfermé dans des idées préconçues, des préjugés, des carcans politiques ou sociaux, bref d’être libre (même de ne pas être sioniste), n’interdit pas d’écouter ceux qui font du sionisme le mal incarné du monde ancien et moderne. Et au nom de cette réciprocité, je prends la liberté de défendre ce qui me semble juste, et de faire la critique des prises de position contre le sionisme. L’enjeu n’est pas d’enfermer l’adversaire dans une attitude réductrice et généralisante. Il m’importe plutôt de comprendre comment des individus qui, a priori, n’auraient rien d’extrémistes, peuvent se reconnaître ou se revendiquer d’idéologies totalitaires. Comment comprendre ce conditionnement social, médiatique et psychologique dont l’effet n’est, quant à lui, pas du tout pure théorie, mais l’agression d’enfants, de familles pour le simple fait d’être identifiées comme Juifs ?
        En d’autres termes, je souhaite, modestement dans les articles publiés, donc de façon parcellaire, lever le voile sur les pratiques (discursives, médiatiques,…) et les représentations communes qui forment l’assise d’une démonisation couramment admise de la judéité, ce que j’ai appelé dans un article publié par Jonathan Sellem, la « présomption de culpabilité ».
        Mais en définitive, il n’y a pas de lecteur conforme à une attente, d’autant plus que la diffusion de ce blog reste encore relativement confidentielle.

  12. Le sionisme n’est pas humain. Le sionisme il vous enlève votre humanité. (…)
    Le sionisme il est en train d’éduquer tes enfants, tu n’as plus autorité sur tes enfants. Il est en train de les orienter comme ils veulent, où ils veulent, même comment il faut voter.
    Le sionisme est chez vous, est chez nous, et il divise le foyer, il divorce le foyer, à chaque divorce moi je vous l’dis : il y a un sioniste derrière, à chaque chose qui divise une nature humaine, il y a derrière un sionisme, c’est ce que nous croyons, et c’est ce que nous allons démontrer.
    Pour nous le sionisme c’est un Mal.
    (…) Nous avons une juste cause c’est le Mal et le Bien. Nous représentons la partie du Bien, pourquoi ? Parce que nous avons une nature humaine.

    Rappel des propos de ce monsieur Gouasmi.
    Président du Parti Anti-sioniste de France P.A.S, lors de la conférence de presse d’ouverture de la liste anti-sioniste .

    Avec une rhétorique plus soignée et une notion du « Mal » récurrente , c’est du O.T !

    1. Il suffit de changer « sionisme » par « juifs » et on croirait entendre un discours des années 1930…

  13. il faut se poser cette question apres la lecture de toutes ses incitatoins a la haine— comment est-il possible que DIEU dise tout ceci a ses propes creatures?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s