Shmuel Trigano: « La reconnaissance des victimes de la Shoah dans les Juifs justifie la condamnation des Juifs comme sujet souverain de l’histoire. »

Cet article reprend un extrait d’un article de Shmuel Trigano. Il m’a paru essentiel sur deux points:

  1. Il formule de façon limpide les enjeux de la relation entre reconnaissance de la Shoah et identité juive moderne : sous la forme d’une équation dangereuse : statut ontologique victimaire contre effacement de l’histoire (constatez par vous-mêmes, la plupart des antisionistes seront les plus zélés à dire qu’il ne faut pas nier la shoah…pour mieux mettre en équivalence la réelle souffrance juive, tsigane,… durant l’holocauste et la propagande palestinienne).
  2. Il montre clairement les impasses du devoir de mémoire et le leurre que peut constituer l’institutionalisation de l’Holocauste (comme l’enseignement de la Shoah prôné par le faux ami d’Israel le président Sarkozy), pour finalement aboutir à une négation de la judéité comme peuple vivant.

Un article de grande qualité à méditer !

Lire la Suite