la Haskala et l’assimilation 1-les ambiguïtés françaises

Le Grand Sanhedrin

On entend souvent que les « Lumières juives » seraient à l’origine d’un vaste mouvement d’assimilation des populations juives européennes – voire au-delà, parmi les communautés juives qui seront sous l’influence de l’Alliance Israélite Universelle -. A cet égard, elles auraient servi de terreau à une négation collective au moment où les Etats-nation européens étaient en voie de constitution. Force est de constater néanmoins que « Lumières juives », « Haskala » ou « Hitbolelut » sont des concepts difficiles à définir. Aujourd’hui même, internet a un rôle décisif dans la possibilité pour de nombreux Juifs « assimilés » de s’informer voire de faire teshuva, retour au judaïsme. C’est le rapport entre modernité et tradition qui se trouve au centre de notre réflexion et qui demeure, près de trois siècles après les débuts de la Haskala, toujours d’actualité, jusque dans ce que d’aucuns appellent le clivage contemporain entre un certain universalisme gauchisant de l’élite israélienne, peu ou prou d’ascendance ashkénaze, et un sionisme populaire, le plus souvent séfarade ou mizrahi.

Lire la Suite

Publicités