Le Droit International entre Droit des minorités et Droit à l’auto-détermination: l’exemple israélien

L’indépendance israélienne fait encore débat aujourd’hui, après plus de 60 ans de réussite d’une société multiculturelle, et l’opinion commune considère généralement Israel comme responsable de l’impasse du « processus de paix » et principal obstacle à « l’autodétermination » des Palestiniens.

Le Président américain fait, curieusement, de l’instauration de deux Etats, dont l’un serait « purifié » de ses habitants juifs, la condition de l’apaisement régional et international.

Le paradoxe est que les droits revendiqués contre Israel en faveur des Palestiniens sont précisément ceux que les Juifs en Palestine mandataire réclamaient en vain et qu’ils n’ont finalement acquis de façon légale et légitime que sous l’impulsion du sionisme.

Le droit de la minorité juive en Palestine mandataire est-il équivalent à celui des Palestiniens aujourd’hui, comme certains l’entendent ?

Lire la Suite

Document : Les institutions politiques de l’Etat d’Israel. Par Emile Najar. 1950

En 1950, Emile Najar, dans un style qui n’est pas encore soumis au diktat de l’antisionisme, décrit avec précision les conditions de naissance de l’Etat d’Israel. Ce professeur de droit démontre la légitimité et la légalité de l’Etat juif, mais rappelle  également un fait essentiel : la reconstruction de l’Etat juif ne doit rien aux autres, elle n’est pas le fruit d’une feuille de route, elle est l’oeuvre de la volonté du peuple juif de retrouver sa liberté.

Extraits.

Israel flags

_______________________________________________________

Les institutions politiques de l’Etat d’Israël

Emile Najar

Revue internationale de droit comparé, Année 1950, Volume 2, Numéro 2

p. 285 – 296

Lire la Suite