MASHAV: Centre International de Coopération-Israel

mashav-logo

Israel n’est pas uniquement le foyer refuge du peuple juif. Le sionisme est également indissociablement un projet de partage spirituel et scientifique.

Le temps de la liberté, le temps des épreuves

Dès l’indépendance, confrontés au manque de ressources naturelles, et à un partage inégal des terres (le désert du Neguev constitue une grande partie du territorie alloué à Israel), les dirigeants israéliens ont décidé de faire du développement scientifique et technologique un des fondements de la reconstruction du pays après la guerre et les souffrances que les Juifs venaient de subir.

Pour David Ben Gourion,

« les principes d’aide mutuelle et d’équité devraient être le socle de toutes les relations internationales entre les peuples et doivent être la base de la solidarité entre tous les êtres humains, solidarité fraternelle dans tous les aspects de la vie, notamment sociale, scientifique, économique. »

La création de MASHAV

Au moment où les pays africains commencent à acquérir leur indépendance, il est clair que le modèle israélien de développement social, agricole, scientifique et humain peut aider les jeunes nations africaines à faire face aux défis posés par les problèmes de la santé, de l’éducation, de la malnutrition. À peine libérés du joug colonial, ces pays font face à l’impératif d’améliorer la qualité de vie des habitants de façon autonome et indépendante, à l’image du développement israélien. C’est à la suite de visites en Afrique de Golda Meir en 1958 que le Centre de Coopération Internationale (abrévié en hébreu en MASHAV) est créé.

Lire la Suite