Netanyahu, l’histoire et le Mufti, ou comment clôre un débat sur le criminel mufti

Himmler et al Husseini

Les récentes déclarations du premier ministre israélien Benyamin Netanyahu ont eu le mérite de montrer qu’il importait plus, aux yeux d’une certaine intelligentsia, de laver le mouvement nationaliste-religieux palestinien de tout soupçon pro-nazi, plutôt que de faire preuve, avec constance et déontologie de rigueur en matière historique.

L’hystérie médiatique suite aux propos de Benyamin Netanyahu aurait dû en réalité porter sur l’islamisation du Tombeau de Rachel en mosquée « Bilal ibn Rabah », premier muezzin et enterré à… Damas.

Qui plus est, Abu Mazen, négationniste notoire qui n’a jamais renié les « thèses » abjectes, conspirationnistes et délirantes de son « doctorat » est reçu à Paris comme « président de la Palestine » alors qu’il siège, non-élu, par simple complaisance occidentale pour maintenir la fiction du partenaire pour la paix. Mais passons. Il faudrait des dizaines de pages pour rappeler toutes les contre-vérités diffusées par les médias sous couvert d’histoire.

Revenons aux propos de Benyamin Netanyahu. Il souhaite rappeler que le mufti de Jerusalem a eu un rôle instrumental dans le passage à la solution finale. Selon lui, Hitler voulait expulser les Juifs, le Mufti lui a fait changer d’avis en choisissant la crémation. Netanyahu n’est pas historien. Pas plus qu’Obama lorsque ce dernier parlait de la contribution musulmane « historique » à l’histoire américaine. S’agit-il d’un révisionnisme pratiqué par le premier ministre d’Israel à des fins politiques ? Ou, au contraire, doit-on y voir une certaine audace à rappeler l’origine de la violence meurtrière qui frappe Israel ?

Lire la Suite

Petit guide de propagande

Les médias ont une part essentielle de la formation de l’opinion publique. Leur usage peut contribuer à la démocratie ou participer à des propagandes incitant à la violence et à la haine. L’objectivité représente alors la condition principale d’une éthique journalistique. Mais quand le mot « objectivité » devient une arme au service des propagandes, cela a des effets dramatiques.

Petit guide de lecture des infos biaisées.

Lire la Suite

The Israel Project

The Israel Project est une organisation non gouvernementale et indépendante de l’Etat d’Israel, dont le but est de permettre une approche plus équilibrée dans les médias de la société israélienne ou du conflit au Proche-Orient.

BANNER9

Dans cet objectif de ré-information, l’organisation propose non seulement la diffusion d’informations précises et vérifiées, mais aussi la mise en relation pour des professionnels, avec des membres du gouvernement ou des sources officielles.

Lire la Suite

Caroline Glick

caroline glick_logo

Née aux Etats-Unis et élevée dans une famille libérale plutôt distante vis-à-vis du sionisme, Caroline Glick arrive en Israel en 1991, avant d’être engagée aux côtés des négociateurs israéliens à la suite des accords d’Oslo. Confrontée au double langage des autorités palestiniennes (un discours d’apparence conciliant face aux occidentaux et un discours radical d’appel à la violence face à l’opinion publique arabe), elle en vient à mettre en question tant la partialité des médias dans leur analyse du conflit proche-oriental (due notamment aux pressions exercées par les Palestiniens à l’encontre de ceux qui ne collaborent pas à leur propagande) que les présupposés d’un « processus de paix » qui cautionnent les exactions et les politiques repressives dans les sociétés arabes, laissant toute volonté de paix réelle dans l’impasse.

Lire la Suite

Un blog ? et pourquoi pas…

Le blog « à contre courant » fête son 50ème article en un peu près 2 mois d’existence.

Je tiens tout d’abord à remercier tous ceux qui sont venus, et plus particulièrement, vous remercier pour les chaleureux encouragements qui m’ont été prodigués.

L’entreprise représente un défi personnel. Décidée en dehors de tout engagement professionnel, la création de ce blog personnel répond à une finalité, celle de partager les recherches que j’ai effectuées depuis quelques années déjà dans le domaine des médias ou de l’antisémitisme.

Lire la Suite

A l’école de la haine: médias, islam et judéophobie..

Cet article vient en complément de la série portant sur les origines de l’antisionisme., et en particulier la judéophobie musulmane (lire ici)

Apologie du meurtre des Juifs, haine ethnique et religieuse, mensonges, grossières approximations historiques, calomnies, théologisation de l’histoire, négationnisme, appel au meurtre et au génocide, réécriture de l’histoire, contre-vérités et last but not least indistinction entre judaïsme et sionisme (bien loin  de la phraséologie antisioniste…), que les « antisionistes » voudrait nous vendre pour des rêveries humanitaires de quelques érudits modérés qui se revendiquent comme détenteur du message islamique (Qur’an, Hadith…)…

Si les Juifs quittent la Palestine pour nous, est-ce que nous commencerons à les aimer ? Bien sûr que non. Jamais nous les aimerons. Absolument jamais. Les Juifs sont des infidèles, pas parce que je le dis, pas parce qu’ils tuent des Musulmans, mais parce que Allah a dit: « Les juifs disent qu’Uzair est le fils d’Allah, et les Chrétiens disent que le Christ est le fils d’Allah. » Ce sont leurs propres mots. Ils imitent les dires des mécréants avant eux. Qu’Allah les combatte. A quel point ils sont dans l’erreur. C’est Allah qui dit qu’ils sont infidèles.

Votre croyance, concernant les Juifs, devrait être basée, en premier, sur le fait qu’ils sont infidèles, et en second qu’ils sont des ennemis. Ils ne sont pas des ennemis parce qu’ils occupent la Palestine. Ils auraient quand même été nos ennemis s’ils n’avaient rien occupé. Allah a dit: « Vous trouverez les hommes les plus forts pour être hostiles aux incroyants, qui sont les Juifs et les polythéistes. » En troisième lieu, il faut croire que les Juifs ne cesseront jamais de nous combattre et de nous tuer. Ils ne se battent pas pour la terre ou la sécurité, comme ils l’affirment, mais pour leur religion: « Ils ne cesseront de vous combattre jusqu’à ce qu’ils vous éloignent de la religio, s’ils y parviennent. » C’est exactement cela. Nous devons croire que notre combat contre les Juifs est éternel. Et il ne cessera pas avant l’ultime bataille, et c’est le quatrième point, nous devons croire que nous les combattrons, les vaincront et les annihileront tant qu’un seul Juif vivra sur terre. Ce n’est pas moi qui le dit, le Prophète a dit: « Le Jugement Dernier ne viendra tant que vous n’avez combattu et tué les Juifs. Les Juifs se  cacheront derrière les rochers et les arbres et les rochers et les arbers diront: O Musulman serviteur d’Allah, il y a un Juif qui se cache derrière moi, viens le tuer, à l’exception de l’arbre de Ghardaq qui est l’arbre des Juifs. » On m’a dit que de nos jours ils plantent beaucoup de ces arbres.

En ce qui vous concerne, vous les Juifs -que la malédiction d’Allah soit sur vous-, la malédiction d’ Allah sur vous, dont les ancêtres sont des singes et des porcs, vous avez instillé la haine dans nos coeurs, et nous l’avons léguée à nos enfants et à nos petit-enfants, vous ne survivrez pas tant qu’un seul d’entre nous demeure. O Juifs, que la malédiction d’Allah soit sur vous, O Allah, que ta colère, ta punition et tes tourments s’abattent sur eux, Allah, nous prions pour qu’ils soient transformés à nouveau et que les Musulmans se réjouissent à nouveau de les voir transformés en singes et en porcs. Vous êtes les porcs de la terre. Vous tuez les Musulmans avec ce sang froid de porc [qui coule dans vos veines] .

Lire la Suite

Daniel Pipes

Spécialiste reconnu du Proche-Orient, Daniel Pipes fait parti des (trop rares) intellectuels à choisir la voie difficile de l’esprit critique (du grec krinein, juger, faire preuve d’esprit de jugement), et à récuser l’esprit de soumission qu’illustrent de (trop nombreux) intellectuels auto-proclamés.

logo d-p_01

Ancien diplômé (et enseignant) d’Harvard, Daniel Pipes s’est fait connaître par ses prises de position critiques à l’égard d’un monde arabe qu’il connaît pour y avoir vécu (Egypte), à la différence de bien des faiseurs de vérité qui n’ont guère franchi l’hoziron de leur préjugés.

Lire la Suite

Le site iran-resist

Dire et informer, c’est aussi une forme de résistance, qui demande parfois plus d’engagement et de détermination qu’une lutte exclusivement armée. Elle peut être aussi le pendant d’une résistance armée comme celle que mènent les Mujahidin du Peuple, mouvement d’opposition au régime khomeyniste d’Iran, à l’instar de Iran-Resist.

Le site d’information Iran-Resist. est utile pour qui souhaite aller au-delà des a priori médiatiques sur l’Iran et au-delà des non-dits qui entourent généralement la politique iranienne.

logo iran resist

Résister, c’est aussi prendre parti, à tort ou à raison. Certaines méthodes ou certains avis proposés par Iran-Resist peuvent manquer de nuances. On peut s’interroger sur les présupposés de telle ou telle prise de position. Disons que l’enjeu de l’article n’est pas là, même si le débat existe.

Il reste que ce site permet de multiplier les sources d’information francophones, et participe d’une diversité de points de vue sur l’Iran des ayatollahs. C’est ce qui m’a paru important, c’est que ce site peut être à son tour le point de départ d’autres recherches pour comprendre la réalité de ce pays (et non reproduire les fantasmagories des dirigeants et des médias occidentaux).

Le débat reste ouvert pour savoir si un mouvement de résistance représente le peuple plus ou moins qu’un gouvernement, et, également, qui représente le plus justement la diversité des peuples de ce pays stratégique, entre l’Iran, création moderne, et la culture persane, dotée d’une riche histoire.

Lire la Suite

Antisémitisme et antisionisme du web.

antisémitisme et antisionisme du web

Bien souvent, j’entends dire que les Juifs exagèrent la haine à leur encontre… Et la multiplicté des sites internet antijuifs qui présentent les juifs/sionistes comme des êtres hostiles et néfastes ne parvient pas à  les convaincre de la réalité de la judéophobie.

Pire encore, qu’ils ne soient même pas en mesure de déconstruire pareilles inepties est significatif de leur réceptivité aux idéologies totalitaires.

Il reste à faire le choix de l’information et de la réinformation.

A cet égard, je vous invite à découvrir un site : antisémitisme et antisionisme du web.

Il prend le parti de faire la lumière sur les nombreux dévoiements du web qui diffusent et alimentent la haine contre Israel ou le peuple juif. Et il permet de rappeler, par des exemples concrets, que antisionisme et antisémitisme ne sont que deux facettes de la même haine.

Le mythe et la réalité… (3)

Le mythe et la réalité… (3)

Comment se construit une propagande ? Réponse en images.

Un enfant palestinien se bat contre des soldats israéliens...fictifs.
Un enfant palestinien se bat contre des soldats israéliens...fictifs.
L'art de la mise en scène: les larmes, le mur...
L'art de la mise en scène: les larmes, le mur...
Le symbole: une visibilité garantie...
Le symbole: une visibilité garantie...
De la neutralité de principe au soutien effectif
De la neutralité de principe au soutien effectif
La manipulation des médias: première règle d'une propagande
La manipulation des médias: première règle d'une propagande
Du journaliste au porte-parole de mouvements radicaux: le journaliste face à l'intimidation
Du journaliste au porte-parole de mouvements radicaux: le journaliste face à l'intimidation

Le mythe et la réalité… (1)

LE MYTHE ET LA REALITE

On entend exclusivement parler des « victimes » de Gaza depuis que le Hamas  y règne en maître absolu. Mais ce mouvement politique/militaire, quel est-il concrètement? Entre les images diffusées en occident et la réalité du terrain, le fossé est immense. Que signifie donc Hamas pour un habitant de Gaza? Que voit-il au quotidien?

hamas-1

hamas_jihaad

hamas_2

hamas_3

hamas_4

hamas_8

hamas_7

Cet article est le premier d’une série présentant, en images, une autre facette du conflit au Proche-Orient. Nous nous efforçons de proposer des images qui ne sont habituellement pas diffusées dans les médias occidentaux.

L’actu vue par JSS

le blog d'actualité de Jonathan-Simon Sellem
le blog d'actualité de Jonathan-Simon Sellem

Parmi les moyens non-institutionnels alternatifs de s’informer, il y a les blogs. Et parmi ces derniers, celui de Jonathan-Simon Sellem fait partie des sources que à contre-courant consulte régulièrement.

Le blog

Débuté fin 2008, et ayant notamment couvert l’opération Oferet Yetsukah entre fin décembre 2008 et mi janvier 2009, ce blog d’actualité a su démontré sa vivacité et sa rigueur au cours de ces derniers mois.

Offrant un regard pluriel sur le Proche-Orient, il se distingue par sa diversité: géopolitique, culture, politique intérieure israélienne et proche-orientale, portaits, médias, religion… On y trouve aussi un rubrique des grands discours ayant marqué le monde contemporain.

Certes, face à la richesse d’informations prodiguée, le format « blog » semble presqu’insuffisant, notamment pour retrouver des articles plus anciens. Mais ce blog offre un panorama large et varié sur le monde israélien, loin de toutes les déformations dont les médias européens sont coutumiers. Engagé sans être partisan, comme il le revendique, le blog JSS permet en un seul site d’accéder à des informations que vous auriez beaucoup de peine à dénicher.

Le blog JSS a été récompensé par son admirable travail par l’International Blog Award 2009 comme meilleur blog dans la catégorie « blogs créés il y a moins d’un an ». Une reconnaissance amplement justifiée!

Un blog que je recommande chaleureusement!

L’auteur

Ancien présentateur du JT de TFJ et ancien correspondant en Israel de cette même chaîne de tv, Jonathan Simon Sellem travaille actuellement, comme il l’indique, dans la diplomatie.

http://jss.over-blog.com/

Le Proche-Orient vu de l’intérieur: Mediarabe.info et Memri.org

La barrière des langues est bien souvent un obstacle pour parvenir à des informations fiables.

Le circuit de diffusion des informations impose un certain nombre de points de passage obligés que sont les traducteurs par exemple. Le doute est-il permis ?

Ces derniers disposent d’un véritable pouvoir de réorientation et de réadaptation à des fins politiques. Loin de toute déontologie. Ce doute n’est-il pas excessif ?

Un exemple

Source privilégiée de nombreux sites internet anti-israéliens, euh…officiellement de défense de la cause arabe en Palestine, Khaled Amayreh est un « journaliste » arabe de palestine vivant près de Hebron. En quoi quelques éléments biographiques nous permettraient-ils de mettre en doute la neutralité de ses informations ?

Amayreh a fait des études aux USA. Ses articles en anglais sont destinés à un public occidental. Il y pratique une rhétorique de surenchère dramatique, destinée à mettre en accusation, même de façon mensongère, les israéliens ou les juifs. Théorie du complot, accusations à charge, démonisation: tout y est.

Il est aussi correspondant de Palestine Times, situé à Londres, porte-parole officieux du Hamas, et connu pour son incitation à la violence envers les juifs et sa bienveillance pour les attentats contre les civils en Israel.

Êtes-vous alors condamnés à ne pouvoir comprendre le monde arabe qu’à travers ces manipulations ?

Lire la Suite